Du code, du communisme

L'effet sebsauvage o_O

Il va avoir les chevilles qui enflent à force de se faire citer, mais il faut remettre les choses dans leur contexte: le mec tient un blog en HTML -12.0 statique à la mano. Hier, nous lui avons signalé par mail que nous avions basé VizHash.js sur son travail, et il a gentiment posté un lien dans son outil de listing de lien.

Pour rappel

  • La programation c’est une niche. Le javascript, c’est une niche dans la programmation. Le hash visuel, c’est… Pas grand chose. 0.0000001 % de la population potentiellement intéressée ?
  • Il a posté UN seul lien. Avec UNE seule phrase d’accroche. Sur shaarli, son outil de poste de liens qui est à peine signalé sur son site. Tellement discret que même Max ne connaissait pas son existence alors qu’il va sur le site chaque semaine depuis qu’il l’a découvert.

Effet

En une demi-journée, on a récupéré 300 vues de ce simple lien. Ca peut vous sembler peu, mais ce sont 300 personnes qui ont réussi à passer le filtre « connaitre l’existence de shaarly, suivre son contenu, s’intéresser à la programmation javascript, et être intéressé par le titre de l’article ». C’est aussi à peu prêt 5 fois le traffic que nous rapporte Google. On est un petit blog.
Et si encore ce n’était que des curieux qui bouncent juste après avoir cliqué. Mais non, les lecteurs envoyés sont de véritables bots qui crawlent tout votre site: aucun billet du blog n’a pas reçu un visiteur supplémentaire ce jour là. Même les plus insignifiants. Ce sont de gros consommateurs d’information.
Je n’ose pas imaginer si le gars poste un article sur un sujet d’actu le bruit que ça doit faire : grosse visibilité, sujet plus consensuel, lecteurs de qualité qui vont passer du temps sur l’info et la partager…
C’est pour ça que les marques visent de plus en plus les bloggers, ils ont une véritable influence sur le monde réel, depuis ce royaume virtuel qu’est internet. Moi-même je tiens une liste de marques à boycotter dont certaines entrées ont pour seule origine un poste dans sa rubrique « les trucs qui m’énervent ». Ma consommation IRL est influencée par un gars que je ne connais pas, et que je ne verrai probablement jamais.
On parle souvent de l’effet Flamby ou être slashdotté. Mais il y a définitivement un effet sebsauvage. Pas mal pour un geek amoureux du low tech qui s’est fait connaitre en poussant des coups de gueule. Il faut croire que c’est tendance.