Du code, du communisme

Quel est l’énergumène qui a fait ça ?

Git ne permet pas seulement de naviguer avec aisance entre différentes versions de votre code, il permet aussi de pointer du doigt les fautes des autres et pourrir l’ambiance au bureau.
Étape 1 : un bug est découvert.
Étape 2 : on trouve le problème et on identifie précisement les lignes de code mises en cause.
Étape 3 : au lieu de réparer immédiatement, on cherche un coupable histoire de libérer ses frustrations de la semaines en lui mettant la misère devant tout le monde. On appelle ça aussi une code review.
Toujours à la pointe du progrès, Sam et Max vont vous donner une méthode pour perdre moins de temps à l’étape 3 sur la partie « trouver le bouc émissaire » afin de le libérer pour s’investir plus longuement sur la partie où vous l’humiliez en public:
git blame chemin/relatif/vers/fichier.ext -L X,Y
X et Y étant les numéros de lignes entre lesquelles le code fautif se trouve. Si vous omettez l’option -L, la commande fonctionnera mais passera tout le fichier en revue, ce qui est nettement plus long à lire.
Avec cette petite commande vous aurez un listing des lignes modifiées, par qui, et à quelle date / heure. Idéal pour bien commencer le lundi quand on a mis en prod un truc instable le vendredi précédent.